Conférences


Conférence Louis Pergaud

Cliquez pour agrandir l'imageConférence de M. Patrice Perrin, vendredi 07 octobre 2016, à 20h en la citée de Pérouges, salle polyvalente.


Patrice Perrin nous montre le génie de Louis Pergaud, de son courage face à l' horreur, de sa tendresse aussi pour Delphine sa femme; elle aussi écrivait et il attendait ses lettres avec impatience. Puis son amour des bêtes et de la nature, il y a chez lui une âme romantique, au delà du Poilu qui a voulut faire, tout simplement " son travail " comme le disait Joseph Deldeil qui est parti à 20 ans et qui à survécu à se conflit. Lui, il parle de La Madelon ... le repos du guerrier ...

Conférence : Lire en 14-18 - Les écrits de la Grande Guerre

Cliquez pour agrandir l'imageL'association " les RENCONTRES VAUGELAS " a proposé une conférence gratuite à l'occasion du centenaire de la guerre de 14-18.

Conférence de M. Alain Gros, Président de la société d'émulation de l'Ain, le  03 octobre 2014 à Pérouges
Après un rappel sur les raisons de la guerre de 14-18, M. Gros nous emmena par des lectures d'extraits sur les visions de Pergaud, Fournier, Barbusse, Cendrars, Apollinaire. Il présenta les courants littéraire, la littérature de témoignage, les littératures guerrière, de compassion, de désarroi.
Plus de 50 personnes captivées ne purent retenir leurs applaudissements et remerciements.
Bien après la conférence, les échanges se poursuivirent jusque tard dans la nuit.

Conférence : Albert Camus, homme de Lettres, prix Nobel de littérature, humaniste.

Cliquez pour agrandir l'imageConférence de M. Alain Gros, vendredi 04 octobre 2013, à 20h en la citée de Pérouges.
Une quarantaine d'auditeurs ont bravé la pluie et le mauvais temps pour assister à cette manifestation.

La richesse du propos et le talent d'orateur du conférencier Alain GROS furent à la hauteur de l'hommage que rendaient les RENCONTRES VAUGELAS à Albert CAMUS pour célébrer le centenaire de sa naissance. C'est un public ému et attentif qui a écouté parler de l'humaniste qui reçut le prix Nobel de littérature à 44 ans. Homme juste et droit, CAMUS exprima toujours sa révolte, son attachement aux victimes, militant pour la dignité humaine. Ses talents sont multiples, son œuvre foisonnante , journaliste, romancier, écrivain, philosophe, sans oublier ses pièces de théâtre. Alain GROS sut mettre en parallèle Sartre et les existentialistes et les passages qu'il choisit de lire et qui ont ponctué sa présentation captivèrent le public séduit.
Albert CAMUS demeure l'une des plus hautes consciences morales du 20ème siècle. Reconnu dans le monde, il est notre " contemporain nécessaire ".
Il disait : "même mes révoltes ont été éclairées par la lumière. Elles furent presque toujours, je crois pouvoir le dire sans tricher, des révoltes pour tous et pour que la vie de tous soit élevée dans la lumière".

Conférence : "Edouard Herriot, homme de lettres"

Cliquez pour agrandir l'imageConférence de M. Gilbert Couturier, vendredi 05 octobre 2012, à 20h à la salle polyvalente de Pérouges.

Habituellement connu en tant qu'homme politique lyonnais, Edouard Herriot était linguiste de formation. Docteur es-Lettres, il nous al légué de nombreux écrits.
Ce sera le thême de l'homme de Lettres que Gillber Couturier nous présentera.

Conférence : "Bernard Clavel"

Conférence de M. Patrick Dalmaz, vendredi 07 octobre 2011.

Avec ferveur et chaleur, dans un style simple, structuré, pédagogique, alternant les thèmes de l'homme, ses passions, ses engagements, sa vie, ses lieux de vie, les rapports sociaux, la méthodologie de travail de Bernard Clavel, monsieur Dalmaz a captivé et tenu en haleine plus de 80 spectateurs attentionnés.
Il nous a mis en lumière les mécanismes, les références, les éléments de construction de cet écrivain autodidacte et atypique, travailleur acharné, attentif aux hommes, aux éléments de la planète, à l'histoire des lieux et des hommes lui servant de cadre romanesque.
Bernard Clavel nous a quitté depuis un an déjà, en octobre 2010.

La salle préparée pour la circonstance, présentait sur son pourtour plusieurs panneaux de l'exposition Bernard Clavel des 08 et 09 octobre.

Durant le pot de l'amitié, de nombreux spectateurs nous ont fait part de leur profonde satisfaction pour cette soirée exceptionnelle. Nous avons apprécié la présence et l'intérêt de connaisseurs et compatriotes de Bernard Clavel, des maires de Pérouges qui nous accueillait et de Montluel, de plusieurs personnalités des communes du canton.

Conférence "Diane de Poitiers, femme de pouvoir"

le 28 mars 2009 à l'Espace Claude Favre de Vaugelas à Meximieux, Madame Nicole VOILHES a enchanté et conquis un public venu nombreux lors de sa conférence, documentée par des diapositives.

Le pouvoir est-il réservé aux hommes ou bien a-t-il suffisamment fasciné les femmes pour qu'elles s'invitent dans ce domaine masculin ?
Diane de Poitiers, au 16ème siècle, avait parfaitement maîtrisé le sujet, c'est ce que Madame Nicole Voilhes s'est fait un plaisir de nous démontrer.

Ce sujet historique a particulièrement intéressé des personnalités de la région et des élus locaux.
Après avoir vivement discuté et félicité la conférencière, ils ont manifesté leur satisfaction sur notre livre d'or.

Belle et Bonne, la marquise de Villette

Cliquez pour agrandir l'image
Le samedi 17 mai 2008, à 20 h 30, l'association Les Rencontres Vaugelas organisait à Pérouges, au logis Granet, une conférence publique donnée par Madame Monique Ferrero devant une cinquantaine d'amateurs.
Celle-ci évoquait la vie du personnage de son dernier roman : 

      " Belle et Bonne, la marquise de Villette "

Reine Philiberte Rouph de Varicourt était issue d'une famille nombreuse, aristocratique, du pays Gessien. Comme ses sœurs, elle était destinée au couvent.

Voltaire en fit sa pupille à titre d'affection. Elle résida dès lors chez le philosophe. Au cours des soirées données à Ferney elle rencontra le Marquis de Villette. Elle devint son épouse. La cérémonie de mariage eut lieu le 19 novembre 1777, à minuit, comme le voulait la coutume. De cette union naîtront 4 enfants.

Après un séjour à Ferney, le couple regagna l'hôtel particulier du marquis, à Paris. Le bonheur de "Belle et Bonne" fut de courte durée ; son mari s'avérant un irréductible viveur menait une vie dissolue.

Après la perte de ses deux premiers nés, Reine Philiberte eut à traverser une nouvelle épreuve : la Révolution française. Son mari, député, aura malgré tous ses défauts, peu de temps avant son décès, la noblesse de voter contre la mort de Louis XVI.

Ceci vaudra, probablement, à "Belle et Bonne", d'être emprisonnée dans les geôles de la Terreur. La mort de Robespierre la sauva de la guillotine. Elle se retira à Villette où elle vécue avec ses deux enfants. La fin de sa vie fut une succession de chagrins et de déceptions douloureusement ressentis.



La Passion de Madame Ferrero pour "Belle et Bonne" et la période sanglante de la Terreur ont ému le public. La verve et l'humour de la conférencière, par contraste, ont permis à l'auditoire d'échapper, avec quelques sourires, à la cruauté des hommes.
Une fois encore, Monique Ferrero a su captiver, en contant la petite histoire dans "l'Histoire".

Conférence Chappe d'Auteroche

Cliquez pour agrandir l'image

La conférence de Sylvie Vallée


Le vendredi 20 octobre 2006 eut lieu à l'Office de Tourisme de Meximieux, dans le cadre de l'association "Les rencontres Vaugelas" et en complément de l'exposition "de la Gloire à l'Oubli", la conférence "Les Voyages de l'Abbé Jean Chappe d'Auteroche" présentée par une descendante des Chappe d'Auteroche: Sylvie Vallée.

La famille Chappe


Les Chappe sont originaires de Haute Auvergne, c'est une famille de magistrats au service du roi ce qui lui a permis d'acheter en 1700 un fief: la baronnie d'Auteroche. J'ai choisi trois membres de cette famille: l'abbé Jean Chappe d'Auteroche le voyageur, son neveu Claude Chappe l'inventeur du télégraphe optique et leur arrière, arrière petit neveu Claude Chappe d'Auteroche le militaire.

L'exposition "de la Gloire à l'Oubli" comprend treize panneaux, les documents originaux étant dans les archives de la famille.

Les voyages de l'abbé


Sept panneaux sont consacrés aux voyages de l'abbé, envoyé en mission sur les ordres du Roi et par l'Académie Royale des Sciences de Paris. L'abbé Jean Chappe d'Auteroche est né à Mauriac en haute Auvergne le 22 mars 1722. Très vite intéressé par les mathématiques et surtout l'astronomie, il entre à l'Académie Royale des Sciences en 1759 et il est envoyé en missions en 1761 en Sibérie et en 1769 au Mexique pour observer le transit de Vénus sur le Soleil. Il meurt en Californie le 1er août 1769 après son observation.

Pour aller en Sibérie, il parcourt environ 5800  kms. de Paris à Tobolsk et pour aller au Mexique il fait 5 mois de voyage par mer et effectue 2500 kms. de la Vera Cruz au cap de San Joseph sur la presqu'île de Californie. Ces voyages sont racontés par l'abbé. Ils avaient pour but d'aller observer le passage de Vénus sur le Soleil. Il s'agit d'un phénomène dont le cycle est 8 ans, 105 ans, 8 ans, 122 ans, 8 ans …… etc. ….. La dernière observation a eu lieu le 8 juin 2004, la prochaine aura lieu le 6 juin 2012 et ensuite ce sera en 2117. Ces observations ont permis de mesurer la distance Terre-Soleil soit 150 millions de kms et ainsi de situer les planètes dans le ciel et de calculer les longitudes avec exactitude.
               

Le télégraphe


Claude Chappe est né à Brûlon dans la Sarthe le 25 décembre 1763, neveu de l'abbé. Ayant perdu les bénéfices de deux abbayes confisquées par la Révolution, il doit chercher une autre source de revenus. Il met donc au point le télégraphe optique. Son invention est adoptée par la convention en 1792 et la première dépêche date du 1er septembre 1794, annonçant que "Condé sur l'Escaut est restitué à la République". Avec ses quatre frères, qui sont tous administrateurs du télégraphe, il développe le réseau. Cela continuera après le suicide de Claude le 23 janvier 1805.

La première ligne Paris-Lille est construite en 1794. En 1844, la France disposait d'un réseau de 534 stations de sémaphores espacées de 10 kms. couvrant environ 5500 kms. Des lignes sont construites de 1794 à 1852; le télégraphe fut  utilisé pendant la guerre de Crimée (1854-1855). Il est remplacé peu à peu par le télégraphe électrique de Morse. L'invention fait gagner beaucoup de temps dans l'acheminement des dépêches: un signal parti de Paris atteint Lille en 9 minutes. C'est un système codé connu de quelques personnes, ce système utilise 196 signaux différents qui donnent 8464 combinaisons. Mais ce télégraphe ne peut être utilisé ni de nuit, ni par temps de brouillard. Le héros d'Alexandre Dumas, le comte de Monte Cristo se sert de ce télégraphe pour ruiner Danglas.

La Guerre ou l'Extinction d'un Patronyme.


Claude Chappe d'Auteroche est né à Paris le 14 mai 1892. Il n'est pas un élève modèle et il déteste la pension; il sort quand même de Saint-Cyr le 2 août 1914 avec le grade de sous lieutenant, l'Allemagne déclare la guerre à la France le 3 août; il se retrouve sur le front des opérations immédiatement. Il meurt le 18 juillet 1918, tué à l'ennemi à l'Arbre d'Hignières dans l'Aisne à 5h du matin, il est alors capitaine. Il a obtenu plusieurs citations pour ses initiatives et son courage, la dernière posthume datée du 17 septembre 1918 signée du général Mangin commandant la 10ème Armée. La lignée masculine de la famille s'éteint, il n'y a plus de jeunes hommes en age de procréer, son cousin germain Christian étant mort pour la France en 1915. Quand leurs pères meurent, 1936 et 1939, le patronyme disparaît. Mais la famille a une nombreuse descendance par les branches féminines, j'en fais partie, ma grand-mère paternelle étant la sœur aînée de Claude.

Le 22 octobre 2006, Sylvie Vallée

voir la galerie photos !


Copyright © 2006-2009. Tous droits réservés  -  Dernière mise à jour : lundi 27 mars 2017Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSContactez le responsable du site à contact@les-rencontres-vaugelas.com - Mentions Légales